EAA ou BCAA : lesquelles choisir ?

Dans une salle de sport, on remarque très vite les personnes qui ont une carrure bien bâtie et imposante. Pour obtenir de tels physiques, ces personnes ont, pour la plupart, fait recours à des alliés fidèles qui sont les compléments alimentaires. Parmi la longue liste des compléments alimentaires, on entend souvent parler des EAA ou des BCAA. Le terme EAA est un acronyme qui signifie Essential Amino Acids en anglais, et Acides aminés essentiels en français.

Ces acides aminés sont souvent installés aux côtés des BCAA dans une boutique de diététique sportive. Ces deux produits sont très généralement un sujet de casse-tête à cause de leurs points communs. Ils possèdent néanmoins des différences qu’il convient de notifier. Vers lequel de ces produits doit-on diriger nos choix: EAA ou BCAA ?

Que faut-il savoir des EAA ?

Les acides aminés essentiels, connus sous le nom de EAA, se réfèrent aux 9 acides aminés essentiels contenus dans des protéines musculaires. En effet, les protéines se composent d’un total de 20 acides aminés, dont 9 ne peuvent être synthétisés par le corps lui-même. Ces 9 acides aminés sont ainsi apportés par des compléments alimentaires, et des aliments bien pourvus en protéines. Ces acides aminés essentiels sont :

  • La leucine ;
  • L’isoleucine ;
  • La valine ;
  • L’acide aminé méthionine ;
  • La lysine ;
  • L’acide aminé phénylalanine ;
  • La thréonine ;
  • L’histidine ;
  • L’acide aminé tryptophane.

Au nombre de ces 9 acides aminés essentiels connus, il existe également les BCAA. En réalité, les BCAA sont aussi des acides aminés essentiels, mais les EAA contiennent tous les 9 de l’aminogramme.

Comment utilise-t-on les EAA ?

Les EAA s’utilisent un peu comme les BCAA, au même titre que tous les types de protéines. Ils peuvent être consommés au cours des entraînements et des repas importants de la journée. Tout dépend normalement de vos objectifs et des périodes de la journée où vous les prenez.

Ces acides aminés ont donc un champ d’action beaucoup plus important que celui qui est attribué par les BCAA. Ce n’est, en aucune façon, un moyen de démontrer la supériorité des EAA par rapport aux BCAA.

Quand faut-il prendre des EAA ?

un homme torse nu et musclé fait des exercices de pompes à la salle de sport
Avant l’entraînement sportif

Ils peuvent être pris avant d’entamer une séance d’entraînement afin de diminuer la fréquence musculaire. Ils pourront aussi permettre l’optimisation de la synthèse des protéines. Dès qu’un entraînement se termine, on peut en consommer pour mieux disposer le corps à récupérer convenablement.

Prendre les EAA en période de péri-training permet de favoriser la réponse anabolique post-effort. Ces acides aminés essentiels peuvent donc être pris avant et après les séances de sport afin de mieux faire grandir ses muscles. Leur consommation est aussi un bon moyen de bien réguler la période de récupération du corps.

Quel dosage de EAA est-il adéquat ?

Au quotidien, il faut généralement opter pour une consommation de 10 g de EAA pour des résultats importants. Ce dosage peut être scindé en deux parties égales dont la première partie peut être prise avant la séance.

La seconde partie sera par contre prise après la séance d’entraînement pour un résultat satisfaisant. Ce n’est pas une obligation d’en prendre tous les jours, si on arrive à fournir assez de protéines à l’organisme.

EAA ou BCAA ?

On a pendant longtemps attiré l’attention des sportifs sur la capacité des BCAA à construire facilement les muscles. Cependant, en lisant la composition des EAA, on s’aperçoit qu’ils vont beaucoup plus loin que ce que proposent les BCAA.

En plus des BCAA, les EAA possèdent en plus 5 acides aminés essentiels en supplément. On remarque aussi que les taux d’isoleucine et de valine des EAA sont presque identiques à certains types de BCAA.

Que faut-il savoir des BCAA ?

Les BCAA sont une belle composition de 3 acides aminés essentiels connus tels que :

  • La leucine ;
  • L’isoleucine ;
  • La valine.

Ces 3 acides aminés assurent un bon développement musculaire et permettent de garder les performances au bon fixe. Ces performances sont possibles en réduisant le catabolisme et en augmentant la réalisation de la synthèse protidique.

Les BCAA sont très connus dans le milieu sportif à cause de leur belle capacité à développer la masse musculaire. De plus, ils sont très efficaces dans le domaine de la diminution de la fatigue, et sont salvateurs dans les séances d’entraînement.

Ces acides aminés apportent une grande réserve en énergie, et ce très rapidement, au niveau des fibres musculaires après leur absorption. Il existe plusieurs types de BCAA dont les portions vont de 2.1.1 à 10.1.1, afin de satisfaire davantage les besoins.

Le chiffre 2 ou 10 exprime la teneur en leucine, alors que les autres chiffres parlent de l’isoleucine et de la valine.

Pourquoi les BCAA combinent-ils ces acides aminés ?

Des études réalisées sur les acides aminés ont permis de démontrer que ces acides aminés branchés ont une action particulière. En effet :

  • La leucine démarre la synthèse protidique et permet de progresser. Son absence empêche les autres acides aminés d’être absorbés convenablement ;
  • L’isoleucine et la valine ont une fonction de carburant pour les muscles, quand les réserves de glycogène musculaire sont terminées ;
  • Une hausse de 22 % au niveau de la synthèse protidique a été révélée par des études effectuées sur les BCAA. Cette hausse est enregistrée après avoir consommé 5,6 g de BCAA suite à une séance d’entraînement.

Cette combinaison d’acides aminés est très appréciée par les personnes qui y font recours.

Comment utilise-t-on les BCAA ?

L’utilisation des BCAA se fait généralement avant, pendant et après les séances d’entraînement. Ces acides aminés en poudre sont d’ailleurs les plus faciles à être utilisés, car on peut juste les mélanger dans un shaker. Dès qu’ils sont mis dans le shaker, ils peuvent être consommés au moment où vous auriez souhaité.

Les BCAA existent aussi en gélules ou en comprimés et accordent les mêmes privilèges que la formule en poudre. Vous devez quand même savoir que les BCAA en poudre sont la catégorie la moins économique qui existe.

Les BCAA doivent néanmoins être consommés deux ou trois fois la journée, à des dosages de 5 g pour produire de l’effet. La synthèse des protéines et la récupération sont mieux renforcées les jours de repos, avec une prise unique de 10 g.

Les BCAA apportent plus d’énergie

Homme courant et sprintant sur route avec fond de coucher de soleil
Plus d’énergie pour se dépenser

L’apport en énergie est vital pour les sportifs, car il permet de fournir plus d’effort sur le long terme au cours des entraînements. Les BCAA permettent donc de mieux travailler en réduisant la fatigue musculaire. Vous aurez ainsi la possibilité de pousser les entraînements au maximum.

Les BCAA sont consommés en premier par les muscles, avant de s’attaquer au stock de glycogène mis à sa disposition. Les muscles maintiennent ainsi les niveaux d’Adénosine Triphosphate élevés, afin de créer un surplus d’énergie. Prendre du BCAA avant l’entraînement crée une nouvelle source d’énergie rapide, utilisée prioritairement par l’organisme.

Les BCAA font brûler les graisses

Il a été scientifiquement prouvé que ces acides aminés permettent de favoriser la composition corporelle. Ce phénomène est rendu possible par la présence de leucine qui définit la musculature, en faisant croître les dépenses d’énergie.

La leucine est un acide aminé qui favorise la combustion rapide des graisses, alors que la valine et l’isoleucine permettent de tolérer le glucose. Ces deux autres acides aminés affectent positivement le métabolisme de base. Les sportifs en régime ou période de sèche optent pour une augmentation du dosage de BCAA, afin de conserver leur masse musculaire.

EAA ou BCAA : en résumé

En définitive, les sportifs occasionnels ou les personnes disposant d’une alimentation hyperprotéinée, peuvent se satisfaire d’une utilisation des BCAA. Les EAA, par contre, sont une solution souhaitable pour les grands sportifs à la recherche d’un complément alimentaire complet.

Prendre des EAA c’est en même temps consommer des BCAA avec tous les autres acides aminés essentiels. Avec cet aminogramme complet, votre synthèse protéique est augmentée, vous prenez du muscle et récupérez convenablement. Pour choisir entre les EAA et les BCAA, il faut donc forcément tenir compte de vos objectifs, et de votre statut.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Retour haut de page