4,5 · Basé sur 65 avis

Toute commande effectuée avant 14H00 est expédiée le jour même.

4,5 · Basé sur 65 avis

Toute commande effectuée avant 14H00 est expédiée le jour même.

4,5 · Basé sur 65 avis

Toute commande effectuée avant 14H00 est expédiée le jour même.

Recherche populaire

CREAM OF RICE

BLANC D’OEUF

CRÈME DE RIZ

ISO FUJI

TOUT

L-CYSTEINE NOW Foods

Dès

19,90 

PUMP NON-STIM RAW

Dès

48,90 

NOOTROPIC BRAIN GAINS

Dès

36,90 

TOUT

CREME DE RIZ SUMMIT

Dès

29,90 

CREME DE RIZ LIFEPRO

Dès

8,90 

FARINE DE PATATE DOUCE MICROFILTREE

Dès

19,90 

Retour aux articles

Qu’est ce que le full body ?

Si vous cherchez une méthode d’entraînement qui vous permet de travailler l’ensemble des muscles de votre corps en une seule séance, alors le full body est fait pour vous.

Santé
full body

Si vous cherchez une méthode d’entraînement qui vous permet de travailler l’ensemble des muscles de votre corps en une seule séance, alors le full body est fait pour vous. Que vous soyez débutant ou sportif confirmé, ce type de programme peut s’adapter à vos besoins et améliorer rapidement votre condition physique.

Qu’est-ce que le full-body exactement ?

jeune homme au dessus d'un banc de musculation qui soulève une haltère, dans une salle sport
Qu’est ce que le full body ? 19

Comme son nom l’indique, le full body est un entraînement complet du corps qui sollicite tous les muscles en une seule séance. Il est moins contraignant qu’un programme half-body ou body et peut être adapté aux débutants ainsi qu’aux pratiquants plus expérimentés.

Les séances d’entraînement en full body offrent plusieurs avantages par rapport aux autres méthodes de musculation :

Un entraînement complet

Vous sollicitez ainsi tous les principaux groupes musculaires, ce qui favorise un développement harmonieux et équilibré de votre physique.

Des progrès rapides

Le fait de travailler chaque muscle plus fréquemment permet d’accélérer la progression sur les exercices et d’améliorer rapidement les performances.

Une meilleure récupération

 Les séances étant moins longues que dans les programmes où chaque groupe musculaire est travaillé isolément, il est généralement possible de récupérer plus rapidement entre deux entraînements.

Gain de temps

Le full body est souvent considéré comme une méthode d’entraînement particulièrement adaptée pour les personnes disposant de peu de temps à consacrer à la musculation. En sollicitant tous les groupes musculaires en une seule séance, il devient possible de réduire le nombre de séances hebdomadaires tout en conservant une efficacité optimale.

Équilibre musculaire

L’un des risques de la musculation est de développer un déséquilibre musculaire, notamment si certains groupes musculaires sont travaillés plus intensément que d’autres. Le full body permet justement d’éviter cela en offrant un programme équilibré qui met l’accent sur l’ensemble des muscles du corps.

Développement de la coordination

Les exercices de full body impliquent généralement des mouvements complexes qui sollicitent plusieurs groupes musculaires à la fois. Cette approche favorise le développement de la coordination et de la proprioception, c’est-à-dire la perception du corps dans l’espace.

Les objectifs du full body

Les objectifs du full body peuvent être multiples :

  • Amélioration de la condition physique générale : Un entraînement full body permet de renforcer l’ensemble des muscles, ce qui contribue à l’amélioration globale de la forme physique.
  • Développement de la force : Travailler l’ensemble des muscles du corps permet d’augmenter progressivement sa force musculaire.
  • Perte de poids ou prise de masse : Selon l’intensité et la fréquence des séances, le full body peut contribuer à brûler des calories et, ainsi, favoriser la perte de poids, ou au contraire contribuer à la prise de masse musculaire.

Les principes clés d’un entraînement full body

Pour concevoir une séance de musculation en full body, il est essentiel de respecter quelques principes fondamentaux :

Choisir des exercices polyarticulaires

Il s’agit d’exercices qui sollicitent plusieurs muscles à la fois et permettent donc de travailler de manière efficace avec un nombre limité de mouvements. Parmi les exemples d’exercices polyarticulaires, on peut citer le squat, le soulevé de terre ou encore le développé couché, le Rowing barre, le Military press et les tractions.

Varier les stimulis

Afin de maximiser les progrès et éviter la stagnation, il est important de varier régulièrement les exercices, les charges utilisées et les intensités de travail au cours des différentes séances.

Gérer le volume et l’intensité

Lorsque l’on travaille en full body, il convient de ne pas tomber dans l’excès, tant en termes de volume que d’intensité. Il est recommandé de réaliser entre 3 et 5 séries par exercice, avec des charges adaptées à votre niveau et des temps de repos suffisants (environ 2 minutes entre chaque série).

Ne pas négliger l’échauffement

Avant de débuter la séance, pensez à bien vous échauffer pour préparer vos muscles et vos articulations à l’effort. Vous pouvez commencer par quelques minutes de cardio (vélo, tapis de course) puis réaliser des mouvements spécifiques aux exercices prévus lors de votre séance.

Les avantages du full-body

Le full-body présente de nombreux atouts pour ceux qui souhaitent se muscler ou simplement améliorer leur condition physique générale. Parmi ces avantages, on peut citer :

  • Un gain de temps: en travaillant tous les muscles en une seule séance, vous n’avez pas besoin de consacrer plusieurs jours par semaine à la musculation. Deux ou trois séances suffisent pour obtenir de bons résultats.
  • Une meilleure régularité: avec un programme full body, il est plus facile d’éviter les déséquilibres musculaires et de maintenir une progression constante. En effet, chaque séance travaille l’ensemble des muscles, limitant ainsi les risques de négliger certaines zones.
  • Une récupération facilitée: en sollicitant tous les muscles à chaque entraînement, vous laissez plusieurs jours de repos entre chaque séance, ce qui permet une meilleure récupération et donc une progression plus rapide.
  • Un entraînement adapté aux débutants: le full body peut être mis en place très facilement pour les personnes qui n’ont pas l’habitude de s’entraîner régulièrement ou qui manquent d’expérience en musculation. Il offre un cadre structuré et des exercices simples à réaliser.

Les limites du full-body

Même si le full-body présente de nombreux avantages, il ne faut pas oublier qu’il ne permet pas de travailler les muscles sous différents angles ni d’effectuer des exercices spécifiques pour certaines parties du corps. En effet, la plupart des exercices sont polyarticulaires, ce qui implique une sollicitation globale des groupes musculaires concernés.

Comparaison avec la split routine

À l’inverse du full-body, on trouve la méthode de la split routine, qui est un type de programme de musculation ciblé où l’on va entraîner des groupes de muscles spécifiques lors de chaque séance. Ainsi, plutôt que de travailler l’ensemble du corps en une fois, on va diviser les séances selon les groupes musculaires (par exemple : pectoraux/dos/épaules un jour, jambes/bras un autre jour).

La split routine permet de travailler chaque muscle sous différents angles et d’effectuer des exercices plus spécifiques. Elle peut être intéressante pour ceux qui ont des objectifs précis ou pour les sportifs expérimentés qui souhaitent améliorer leur performance.

Réaliser une séance de full body efficace

Pour profiter pleinement des avantages du full-body, il est essentiel de bien planifier vos séances et de choisir les exercices adaptés à votre niveau et vos objectifs. Voici quelques conseils pour mettre en place une séance de full body efficace :

  • Varier les exercices: pour éviter la lassitude et maintenir une progression constante, pensez à varier régulièrement les exercices que vous intégrez dans votre programme. Vous pouvez par exemple modifier l’ordre des mouvements, changer le type de prise (large, étroite…) ou opter pour des variantes d’un même exercice.
  • Respecter un temps de repos adapté: entre chaque série, prenez le temps qu’il faut pour récupérer, sans excès. Ce temps de repos dépendra de vos objectifs et des charges utilisées. Généralement, on conseille de prendre environ 1 à 2 minutes de repos pour les exercices de force et 30 secondes à 1 minute pour les exercices de travail en endurance.
  • Veiller à la technique et à la sécurité: comme pour toute pratique sportive, il est primordial d’exécuter correctement les mouvements et de respecter les consignes de sécurité. Ne cherchez pas à soulever trop lourd au détriment de la technique, et n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel si besoin.
  • Progresser régulièrement: pour continuer à progresser et à améliorer vos performances, il est important d’augmenter régulièrement la charge de travail et/ou le nombre de répétitions lors de chaque séance. Cette progression peut être progressive (augmentation des poids tous les mois), ou plus rapide selon vos capacités et votre ressenti.

Exemple de séance de musculation full body

Pour vous aider à concevoir votre propre programme d’entraînement en full body, voici un exemple de séance adaptée aux débutants:

  • Squat : 4 séries de 8-12 répétitions
  • Développé couché : 4 séries de 8-12 répétitions
  • Traction prise large devant : 4 séries de 8-12 répétitions
  • Rowing haltère : 4 séries de 8-12 répétitions
  • Curl biceps barre droite : 3 séries de 10-15 répétitions
  • Extension triceps à la poulie haute : 3 séries de 10-15 répétitions

Adapter le full body à ses objectifs

une jeune femme musclée accroupie qui fait des exercices avec une corde ondulatoire avec une salle de sport sombre en arrière plan
Qu’est ce que le full body ? 20

Le full body est une méthode d’entraînement qui peut être adaptée en fonction de vos objectifs. Ainsi :

  • Pour prendre du muscle : Vous pourrez augmenter progressivement les charges et le volume d’entraînement tout en veillant à l’intensité.
  • Pour perdre du poids : L’entraînement full body peut être complété par des séances de cardio pour brûler davantage de calories et favoriser la fonte adipeuse.
  • Pour développer sa force : Il peut être judicieux d’incorporer des exercices spécifiques et plus lourds pour travailler sur des séries courtes (1 à 5 répétitions).

Full Body: en résumé

Enfin, il est important de rester à l’écoute de son corps et d’adapter les temps de récupération en fonction de ses capacités et de ses besoins. N’hésitez pas à consulter un professionnel du fitness ou de la musculation pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé et optimiser vos résultats avec le full body.

Produits associés

Découvrir aussi

Pourquoi faire de la corde à sauter est efficace pour vous renforcer

Quelle whey pour prise de masse ?

0