4,6 · Basé sur 166 avis

Toute commande effectuée avant 14H00 est expédiée le jour même.

4,6 · Basé sur 166 avis

Toute commande effectuée avant 14H00 est expédiée le jour même.

4,6 · Basé sur 166 avis

Toute commande effectuée avant 14H00 est expédiée le jour même.

Recherche populaire

CREAM OF RICE

BLANC D’OEUF

CRÈME DE RIZ

ISO FUJI

TOUT

Compléments Alimentaires Entraînement

CLA IO GENIX

Dès

14,90 

DEXTROSE IO GENIX

Dès

11,90 

Retour aux articles

Le soulevé de terre en musculation : nos conseils

Le soulevé de terre, également appelé « deadlift », est un exercice incontournable en musculation.

Santé
Soulevé de terre en musculation

Le soulevé de terre, également appelé « deadlift », est un exercice incontournable en musculation. Il sollicite plusieurs groupes musculaires et offre de nombreux bienfaits pour le corps. Tous nos conseils pour réaliser correctement cette technique et ainsi optimiser vos résultats en musculation.

Pourquoi inclure le soulevé de terre dans votre programme de musculation ?

un sportif accroupi qui tient une barre d'haltères pour faire un soulevé de terre
Le soulevé de terre en musculation : nos conseils 13

Le soulevé de terre fait partie des mouvements dits “polyarticulaires”, c’est-à-dire qu’il implique plusieurs articulations et donc plusieurs groupes musculaires. De ce fait, il permet une meilleure répartition du travail musculaire et contribue à développer la force, l’endurance et la puissance.

En d’autres termes, cet exercice a l’avantage d’être très complet et permet notamment :

  • D’améliorer la posture;
  • D’accroître la force fonctionnelle, utile dans la vie quotidienne et dans d’autres sports;
  • De renforcer le bas du dos, aidant à prévenir les douleurs et problèmes de dos;
  • De contribuer au développement de la masse musculaire.

Les principaux muscles sollicités lors du soulevé de terre sont :

  • les muscles ischio-jambiers (arrière des cuisses) ;
  • les muscles fessiers;
  • les muscles du dos, notamment les quadratus lomborum et les érecteurs de la colonne.

D’autres muscles sont également mobilisés, tels que les trapèzes, les abdominaux ou encore les avant-bras. Cet exercice contribue donc à harmoniser le développement musculaire et participe à l’amélioration de la posture et de la stabilité corporelle.

Les précautions à prendre avant de pratiquer le soulevé de terre

Afin de réaliser cet exercice en toute sécurité, il est essentiel de tenir compte de certains éléments :

Vérifier sa condition physique

Si vous êtes débutant ou si vous avez des antécédents de problèmes de dos ou que vous commencez la musculation, consultez votre médecin ou un coach sportif avant de vous lancer dans la pratique du soulevé de terre. Ils seront en mesure de vous donner un feu vert ou des recommandations adaptées à votre situation.

Choisir le matériel adapté

Le choix de la barre et des poids est crucial pour un soulevé de terre efficace. Optez pour une barre olympique et des disques de poids adaptés à votre niveau et vos objectifs. En débutant, il peut être judicieux de s’entraîner avec une barre d’initiation plus légère pour travailler les mouvements sans risque d’accident.

S’échauffer correctement

Un échauffement adéquat prépare les muscles et les articulations en augmentant leur température et en améliorant la circulation du sang. Un bon échauffement doit comprendre :

  • 5 à 10 minutes de cardio léger, par exemple du vélo stationnaire ou du saut à la corde;
  • Des étirements dynamiques et spécifiques aux groupes musculaires sollicités lors du soulevé de terre (dos, jambes, fessiers);
  • Quelques répétitions avec une charge légère afin de familiariser le corps avec le mouvement.

Conseils pour réussir votre soulevé de terre : les différentes étapes et positions

Afin de profiter pleinement des bienfaits du soulevé de terre, il est essentiel de respecter certaines consignes en matière de placement et d’exécution. Voici un guide pas-à-pas pour réaliser cet exercice dans les meilleures conditions possibles :

Étape 1 : la préparation et le positionnement initial

  • Placez-vous debout, pieds écartés de la largeur des épaules et parallèles, les orteils légèrement tournés vers l’extérieur, près de la barre ou haltères. La barre doit être au niveau de la moitié des pieds.
  • Positionnez vos mains sur la barre en pronation (paumes vers vous) à la même largeur que vos épaules, ou légèrement plus larges si nécessaire.
  • Fléchissez les genoux et penchez-vous légèrement en avant, tout en maintenant une colonne vertébrale droite et stable en pliant les genoux et en gardant le dos droit, les hanches légèrement plus hautes que les genoux.
  • Gardez le regard fixe devant vous et non pas vers le sol afin de maintenir une bonne position cervicale.
  • Saisissez la barre avec une prise en pronation (paumes vers vous) ou en alternance (une paume vers vous, l’autre paume vers l’extérieur). Les mains doivent être écartées d’environ la largeur des épaules.

Étape 2 : l’ascension – soulevez la charge en sécurité

  • Contractez les muscles du dos et poussez sur vos talons pour commencer à soulever la barre ou les haltères.
  • Les bras doivent rester tendus tout au long de l’amplitude et les épaules basses pour éviter les tensions inutiles.
  • Pensez à expirer pendant cette phase d’effort.

Étape 3 : la position finale et la redescente de la charge

  • Une fois la barre au niveau des hanches, maintenez votre dos droit et continuez à contracter les muscles fessiers et ischio-jambiers. Cet alignement est crucial pour éviter toute blessure.
  • Pour revenir à la position initiale, fléchissez de nouveau les genoux et penchez-vous en avant, tout en contrôlant la descente de la charge.
  • Une fois la barre ou les haltères posés au sol, vous pouvez reprendre le soulevé de terre pour réaliser plusieurs répétitions selon votre programme.

Les erreurs à éviter lors du soulevé de terre en musculation

Afin d’éviter les mauvaises postures et les risques de blessures associés, voici quelques erreurs courantes à éviter lors de la pratique du soulevé de terre :

  • Arrondir le dos : cela peut provoquer une tension excessive sur la colonne vertébrale et engendrer des douleurs ou des lésions ligamentaires. Gardez toujours un dos droit tout au long de l’exercice.
  • Oublier de contracter les muscles du tronc et des membres inférieurs : cela diminue l’efficacité de l’exercice et augmente la pression sur les articulations.
  • Trop serrer la barre : une prise trop ferme peut limiter l’amplitude et la fluidité du mouvement. Gardez juste un bon maintien pour soulever la charge efficacement.
  • Soulever la barre à l’aide des bras : les principaux groupes musculaires travaillés doivent être les ischio-jambiers, les fessiers et les muscles du dos.
  • Pousser avec les pointes de pieds: cela réduit la capacité à générer une force optimale. Poussez plutôt avec les talons pour bien solliciter les muscles postérieurs;
  • Tirer trop vite sur la barre: une accélération brutale augmente les risques de blessure. Adoptez un rythme constant et maîtrisé;
  • Lever la tête vers le ciel: cela provoque une mauvaise position cervicale. Regardez devant vous, sans plier ou étendre exagérément la nuque.

Pour remédier à ces erreurs, n’hésitez pas à demander conseil à un coach sportif qui pourra vous accompagner dans l’apprentissage et la maîtrise du soulevé de terre.

Variations du soulevé de terre pour progresser en musculation

un sportif qui se baisse pour saisir une barre d'haltère pour faire un soulevé de terre dans une salle de musculation. il est entouré par deux hommes et une femme en arrière plan qui l'encouragent.
Le soulevé de terre en musculation : nos conseils 14


Une fois que vous êtes à l’aise avec la technique de base, il existe différentes variantes du soulevé de terre permettant de solliciter différemment les muscles et d’intensifier votre entraînement. Voici quelques options à intégrer dans votre programme de musculation :

  • Soulevé de terre sumo : les pieds sont plus écartés et les mains plus rapprochées sur la barre. Cette position favorise le travail des adducteurs et des quadriceps.
  • Soulevé de terre roumain : les jambes sont légèrement fléchies et le buste penché vers l’avant. Le focus se fait principalement sur les ischio-jambiers et les fessiers.
  • Soulevé de terre jambes tendues (SLDL) : variante du soulevé de terre roumain, les jambes sont ici totalement tendues pendant tout l’exercice. Cette version accentue encore davantage le travail des ischio-jambiers.
  • Soulevé de terre trap bar : équipée de poignées latérales, la trap bar permet une prise neutre et une posture plus ergonomique pour soulager la pression sur la colonne vertébrale.

Soulevé de terre : en résumé

La clé réside dans la régularité, l’écoute de son corps et, bien sûr, la volonté d’apprendre et de se perfectionner. La pratique régulière du soulevé de terre, associée à l’apprentissage des bonnes techniques sous l’œil d’un coach sportif, est la meilleure manière de progresser en toute sécurité et d’optimiser votre performance en musculation.

Alors, n’hésitez pas à intégrer cet exercice polyvalent et efficace dans vos séances pour favoriser un développement musculaire harmonieux et une meilleure performance globale.

Produits associés

Découvrir aussi

Dextrose : qu’est-ce que c’est ?

Est-ce que transpirer fait maigrir ?

0